Hubert Lenglet

Hubert Lenglet
Chroniqueur essayiste
déconnecté
0 - 0,00 

Votre panier est vide.

Chroniques françaises
au fil du temps

Mai 68, quelques simples questions!

Mai 68 cinquante ans plus tard, joyeux anniversaire?

Que le lecteur cesse de compter pour s’informer sur des journalistes débiles pour poser des questions débiles devant des spectateurs débiles. “L’esprit humain est débile, il s’accommode mal de la vérité pure”, nous cite le Petit Robert. La vérité lancinante qui nous hante chaque jour.

“Le chaos du monde ne vient pas de l’âme des peuples” nous dit encore le Saker. Quid de Mai 68?

Que s’est-il passé, qui, pourquoi, comment, avant et après?

L’état des lieux nous présente une France gaullienne qui refait ses forces et sa grandeur après les affres de la guerre et de la décolonisation. La paix dans la prospérité sont au bout du chemin des Français qui y croient dans une souveraineté retrouvée. “Saloperie de souverainisme”(sic), nous répliquent aujourd’hui les mondialistes!

Le Général est forte tête, il l’a tient haute face à tout ceux qui veulent s’occuper d’un peu trop près de la France. Ce n’est pas bon pour le système, la France doit filer doux. “Us go home”, il refuse l’OTAN, fait sa bombe atomique, et méprise l’Angleterre! Tout en aidant secrètement au renforcement d’Israël (atomique?) et équipant son armée. Quel rapport, me direz vous, où allez-vous?

Novembre 67, après la Guerre des six jours, IL stigmatise Israël aux yeux du monde (peuple d’élite, dominateur)(sic), pour ensuite lui couper les vivres pour cause de bellicisme. Quelle plus grave erreur politique, stratégique et diplomatique pour un marchand de canons que de les vendre pour un usage à discrétion du vendeur. Quand on vend des armes, il faut assumer le crime prévisible. Et le client va très mal le prendre, on frise l’escroquerie! Poursuivons le raisonnement.

Cependant, le gaullisme fait bon ménage avec la Communauté, René Cassin, résistant de la première heure, Michel Debré, petit fils de rabbin, Georges Pompidou agent Rothschild, deux premiers ministres artisans du redressement de la France. Sayan, sayanisme, connaissez vous?

Complotisme, direz-vous, corrigez-moi si c’est faux?

On apprend ensuite par des sites communautaires (internet, on comprend bien qu’il faille contrôler ça!) que “les dix huit meneurs de Mai 68 étaient Juifs”!(sic). Bigre! Pourquoi ça, pourquoi eux, sayan encore?

Qui tire les ficelles des “évènements” ainsi nommés, d’une agitation sortie de nulle part, qui ne dit pas d’où elle vient et ce qu’elle veut (le propre des révolutions, idiot!) dans une population totalement hors jeu qui ne pense que patrie, paix et prospérité ?

Mai 68/2000, trente ans après.

  • Peu d’immigration/ problème majeur.
  • Zéro chômage (ce mot n’existe pas dans le futur Programme commun de la Gauche de 72, vérifiez!), inflation maîtrisée/ chômage exponentiel soigneusement maquillé.
  • Zéro endettement/ endettement exponentiel.
  • Classe ouvrière puissante et motivée, industrie en plein décollage/ Classe ouvrière liquidée, industrie ruinée ou pillée par l’étranger (consulter le CAC 40).

Qu’il est dur de se remettre en cause et de réfléchir. Que chacun le fasse comme chacun peut le faire.

Mai 68, le 7 Pompidou Premier ministre file en Afghanistan juste avant le spectacle, pays moyenâgeux, inexistant sur la scène internationale, et sans aucun passif historique avec la France au faîte de sa puissance! Bizarre, bizarre? Le 10, la France bascule dans un futur inconnu et pour cause non désiré. Qui organise, qui commande?

En fait, rien ne se passe, une rue saccagée, quelques voitures brulées, arbres coupés, quelques centaines de petits bourgeois en cause pour un spectacle de chaos rue Gay Lussac, vu de mes propres yeux par votre serviteur. Le 30 mai, un million de Français aux Champs-Elysées, avant de partir en vacances.

Spectacle d’épouvante ce jour, devenu quotidien pour des millions de gens à travers le monde qui ont grandi dans cet univers de mort et de chaos.

Les Accords de Grenelle dans la foulée immédiate signent l’arrêt de mort de la Classe ouvrière, on lâche tout aujourd’hui, elle paiera plus tard de sa propre vie. Elle n’avait rien demandé et n’était pas partie prenante, juste  participant faire-valoir.

On comprend parfaitement aujourd’hui l’utilité de la classe ouvrière dans nos vieux pays! Mondialisme?

Rebelote en 73, où Pompidou privatise les finances publiques par la bien-nommée (pas par eux bien sûr) loi Rothschild qui signe la capitalisation de la France en des mains privées.

La suite en 75, avec le démantèlement en coupe réglée de la Société civile française sous Giscard, avec le début de l’immigration, le bouleversement des moeurs d’une société patriarcale séculaire à détruire. Immigration de masse par le regroupement familial, abaissement de la majorité légale pour libérer les jeunes “à tous les vents” devenus sans protection. Industrialisation du divorce, le horsmariage devient la norme, imposition de l’avortement, abolition plus tard de la peine de mort sont les bouleversements de fond de la société française imposés sans consultation et sans consentement. Imposés par qui, pourquoi, comment, qui se cache derrière les acteurs?

Qui conteste toutes ces choses aujourd’hui, la boucle est bouclée, la “Fenêtre d’Overton” vous en fait la démonstration. Utile à lire pour comprendre.

Suicide ou assassinat? Le suicide est fallacieux, aucun symptôme, aucun motif, aucune nation ne l’a fait dans l’histoire de l’humanité. Les nations ou les empires s’épuisent et meurent, reste l’option d’assassinat. A chacun de chercher et de poser les bonnes questions, à bonne question, bonne réponse pour celui qui fait preuve d’un peu d’intelligence, de quelque bon sens et d’esprit de discernement.

Votre serviteur s’y est attelé dans son essai sur Mai 68 (www.hubertlenglet.fr), en plongeant dans les mystères de ces “événements”, où les bonnes questions amènent aux bonnes recherches et aux bonnes réponses. Les secrets sont parfois éventés par l’orgueil même du conspirateur!

Réponses qui vous mettront en cohérence avec l’actualité des dernières décennies, où le chaos règne comme jamais dans l’histoire de l’humanité, des morts par millions (centaines?) des pays ravagés par dizaines (pour toujours?) par ceux qui ne se cachent même plus de mener (et de justifier) ce sabbat infernal. C.Q.F.D.

Hubert LENGLET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 20 =